Source ID:; App Source:

Forte chute de la productivité aux États-Unis

Les analystes ne s'attendaient pas à une révision... (Photo archives Bloomberg)

Agrandir

Les analystes ne s'attendaient pas à une révision à la baisse d'une telle ampleur de la productivité aux États-Unis et tablaient sur une décrue de 2,5%.

Photo archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La productivité aux États-Unis a baissé plus que prévu au premier trimestre sous l'effet d'un hiver rigoureux qui a grippé l'activité, selon les données publiées mercredi par le département du Travail.

Elle a reculé de 3,2% entre janvier et mars en rythme annualisé, marquant son plus fort recul depuis six ans et une nette aggravation par rapport à la première estimation de 1,7% publiée début mai.

Les analystes ne s'attendaient pas à une révision à la baisse d'une telle ampleur et tablaient sur une décrue de 2,5%.

La chute de la productivité, qui intervient après un gain de 2,3% au dernier trimestre 2013, résulte d'une baisse de la production de 1,1% qui s'est conjuguée à une hausse des heures travaillées (+2,2%), selon le ministère.

La productivité se définit comme le rapport de la production au travail nécessaire pour l'obtenir.

Sur un an, la productivité dans le pays s'affiche toutefois en hausse au premier trimestre (+1,0).

Le ministère indique d'autre part que le coût unitaire de la main-d'oeuvre (hors secteur agricole) a augmenté de 5,7% au premier trimestre, en raison d'une hausse de la rémunération horaire (+2,3%) couplée à la baisse de la productivité.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer