Source ID:; App Source:

É-U: modeste hausse des prix à la consommation

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté aux États-Unis en mai, après... (PHOTO JIM YOUNG, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO JIM YOUNG, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté aux États-Unis en mai, après deux mois de recul, entraînés par une hausse des prix des logements et un redressement de ceux de l'énergie, selon des chiffres publiés mardi par le département du Travail à Washington.

Ils ont augmenté de 0,1% en mai par rapport à avril en données corrigées des variations saisonnières, a indiqué le ministère alors que la prévision médiane des analystes tablait sur une hausse de 0,2%.

Après deux mois de recul (-0,4% en avril et -0,2% en mars), ce léger rebond du coût de la vie a résulté d'une augmentation des prix du logement (+0,3%) et de ceux de l'énergie (+0,4%), eux-mêmes portés par une augmentation des prix de l'électricité (+0,8%) et du gaz naturel (2,4%).

En glissement annuel en mai, l'indice général des prix est en progrès de 1,4% contre une hausse de 1,1% en avril.

L'inflation sous-jacente (sans compter les prix de l'essence et de l'alimentation) progresse de 0,2% en mai contre 0,1% les deux mois précédents. Sur douze mois, la progression de l'inflation sous-jacente est inchangée à 1,7%.

La publication de cet indice intervient alors que le Comité de politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine (Fed) se réunit mardi et mercredi pour décider s'il doit maintenir le cap de sa politique ultra-accommodante de soutien à l'économie.

Pour mai, le ministère indique que les prix de l'alimentation ont légèrement reculé de 0,1% après avoir progressé de 0,2% le mois précédent. Les seuls produits alimentaires à avoir augmenté sont les fruits et légumes (+0,4% en mai après une chute de 1,4% en avril).

Parmi les biens de consommation, les prix des voitures neuves sont restés stables après une hausse de 0,3% en avril tandis que ceux des vêtements sont en progrès de 0,2% après un retrait de 0,3%.

Le gouvernement précise que, sous l'effet d'une baisse du salaire horaire moyen (-0,2% en mai) et d'une durée du temps de travail hebdomadaire moyen inchangée (34,5 heures), le salaire hebdomadaire réel moyen des employés du secteur privé est en retrait de 0,1% par rapport à avril.

En glissement annuel, le pouvoir d'achat des employés, mesuré par le salaire hebdomadaire réel moyen, est toutefois en augmentation de 0,9% par rapport à mai 2012, notamment du fait d'une augmentation de 0,3% de la moyenne hebdomadaire travaillée.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer