Le groupe informatique américain Hewlett Packard (HP) a annoncé mercredi une chute de 32% de son bénéfice net, à 1,1 milliard de dollars, mais a néanmoins dépassé les attentes de Wall Street, où son action s'envolait.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Entre février et fin avril, deuxième trimestre de l'exercice décalé 2012/13 du groupe, son bénéfice ajusté par action, qui fait référence sur le marché, est en effet ressorti à 87 cents, quand les analystes tablaient en moyenne sur seulement 81 cents.

L'action HP gagnait 12,81% à 23,95 dollars vers 16 h 15 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle de la Bourse de New York.

La bonne surprise sur le bénéfice a occulté un chiffre d'affaires décevant, en recul de 10% à 27,6 milliards de dollars, quand les analystes espéraient qu'il ne tombe pas en dessous de 28,12 milliards.

La directrice générale Meg Whitman, citée dans le communiqué, a évoqué «une performance meilleure que prévu dans les services aux entreprises et les imprimantes, couplée à l'accélération des économies tirées des restructurations» entreprises par le groupe depuis l'an dernier, qui passent entre autres par 29 000 suppressions d'emplois.

Cela a compensé en partie la crise sur le marché du PC, dont HP est le premier fabricant mondial. L'entreprise a vendu 18% d'ordinateurs de bureau de moins qu'un an plus tôt, et pour les ordinateurs portables la chute atteint 24%.

HP s'est par ailleurs montré plus optimiste que le marché pour le reste de son exercice.

Pour le trimestre en cours, il table sur un bénéfice par action entre 84 et 87 cents alors que les analystes visaient jusqu'ici en moyenne 84 cents.

Et le groupe a relevé la limite basse de sa fourchette pour l'ensemble de l'année: il espère désormais un bénéfice par action compris entre 3,50 et 3,60 dollars, contre 3,40 à 3,60 dollars attendus auparavant et un consensus du marché à 3,49 dollars.