Source ID:370794; App Source:cedromItem

Contre-attaque d'Actavis: Valeant reste coite

Michael Pearson, président et chef de la direction... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Michael Pearson, président et chef de la direction de Valeant.

Photo La Presse Canadienne

Sylvain Larocque
La Presse

(Montréal) Le grand patron de Valeant (T.VRX), Michael Pearson, ne semblait pas trop ébranlé hier que sa rivale américaine Actavis (ACT) lui ait damé le pion en mettant la main sur la société pharmaceutique irlandaise Warner Chilcott pour 8,5 milliards US.

Plus tôt cette année, Valeant, dont le siège social international est situé à Laval depuis l'an dernier, a tenté d'acquérir Actavis pour plus de 13 milliards US. Les pourparlers ont achoppé à la fin du mois dernier.

Lundi, Actavis a contre-attaqué en annonçant l'achat de Warner Chilcott. Les deux entreprises auront un chiffre d'affaires combiné de 11 milliards US et deviendront le numéro trois de la pharmacie de spécialité aux États-Unis.

Rien de changé

À l'assemblée annuelle des actionnaires de Valeant, tenue hier au siège lavallois, M. Pearson a fait comme si de rien n'était et a réitéré sans broncher l'objectif qu'il a fixé pour l'entreprise à moyen terme.

«Notre vision, c'est de devenir le chef de file mondial de la pharmacie de spécialité en fonction de la capitalisation boursière», a-t-il déclaré.

Valeant a installé son siège social dans les anciens locaux de Dermik, ancienne filiale du géant français Sanofi acquise en 2011. L'entreprise possède en outre le Laboratoire Dr Renaud, également situé à Laval, et une usine dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Les activités de cette dernière doivent être transférées à Laval d'ici la fin de l'année.

En tout, Valeant compte un peu plus de 450 salariés au Québec et 1300 dans l'ensemble du Canada sur environ 7000 au total.

Négociations

Il y a un peu plus d'un an, l'ancien premier ministre Jean Charest s'était rendu dans les locaux de Valeant pour dévoiler une aide financière de 6 millions. On promettait notamment la mise sur pied d'un centre de «cosméceutiques» qui n'a pas encore vu le jour.

«On est en train de regarder quand et comment on va faire ça», a affirmé hier un porte-parole de Valeant, Sébastien Beauchamp.

Celui-ci a indiqué hier que Québec et l'entreprise étaient actuellement à renégocier l'entente de l'an dernier. Le nouveau gouvernement souhaiterait notamment une plus grande création d'emplois que la cinquantaine de postes annoncée l'an dernier.

Ces pourparlers n'ont pas empêché le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Pierre Duchesne, d'assister à l'inauguration officielle du siège lavallois, hier soir.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer