Le numéro un américain des télécoms AT&T envisage de racheter un de ses concurrents en Europe, affirme jeudi le Wall Street Journal en citant des sources proches du groupe.

Publié le 17 janv. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

AT&T [[|ticker sym='T'|]] étudie actuellement des cibles et une éventuelle transaction pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, ajoute le quotidien.

Le néerlandais KPN ou le britannique Everything Everywhere, une société commune de France Télécom et Deutsche Telekom, seraient notamment sur le radar de l'américain.

AT&T se tourne vers l'international faute de pouvoir croître par acquisition aux États-Unis, où les autorités de la concurrence avaient bloqué fin 2011 son projet de rachat de T-Mobile USA pour 39 milliards de dollars.

Un porte-parole d'AT&T n'a pas voulu faire de commentaire.