Le titre de Facebook (FB) interrompait sa chute mercredi, à son quatrième jour de sa cotation, gagnant 3,23% à 32$ vers 11h20 mercredi matin à la Bourse à New York.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'action, qui s'était maintenue de justesse au-dessus de son cours d'introduction de 38$ vendredi grâce à l'intervention des banques ayant piloté l'opération, avait depuis chuté sans interruption jusqu'à la clôture mardi, ayant perdu au total 18,42% de sa valeur.

Ce rebond contrastait nettement avec un marché en baisse, dans un climat d'incertitude toujours plus vive pour l'avenir de la Grèce en zone euro.

Il intervenait également alors que le réseau social faisait face, avec les principales banques ayant organisé son entrée en Bourse (IPO), principalement Morgan Stanley, mais aussi JPMorgan Chase et Goldman Sachs, à une multiplication de plaintes au sujet de cette IPO ratée. Les banques sont en effet accusées d'avoir abaissé les perspectives du groupe et de n'en avoir informé que certains investisseurs.

La valorisation du réseau social aux 900 millions d'utilisateurs avait baissé mardi soir de quelque 19 milliards de dollars.

Facebook a mis vendredi sur le marché 421 millions d'actions, pour une opération à 16,02 milliards de dollars, la plus importante pour une valeur internet, la deuxième pour une valeur américaine tous secteurs confondus.

Dès vendredi l'entrée en Bourse ultra-médiatisée avait déçu, le titre n'ayant arraché qu'une maigre progression de 0,61% pour finir la séance à 38,23$, soit 23 cents au dessus du cours d'introduction.