Les nouvelles inscriptions au chômage aux États-Unis ont poursuivi leurs fluctuations, repartant à la hausse mi-juin, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a estimé à 429 000 les demandes d'allocations chômage dans le pays du 12 au 18 juin, contre 420 000 (chiffre révisé à la hausse) la semaine précédente.

Les analystes tablaient sur un recul à 413 000.

Cela fait désormais six semaines qu'une hausse des inscriptions au chômage suit immédiatement une baisse, et inversement. Depuis début mai, elles fluctuent de cette manière entre 414 000 et 438 000 chaque semaine.

Le comité de politique monétaire de la banque centrale (Fed) a déploré mercredi, dans un communiqué combien les indicateurs du marché du travail avaient été «plus faibles qu'anticipé» aux États-Unis récemment.

Le taux de chômage a augmenté en mai, à 9,1%.

Le département du Travail a indiqué avoir dû se livrer à une estimation des inscriptions dans six États et territoires (Mississippi, Nouveau-Hampshire, Ohio, Oregon, Washington et îles Vierges) qui n'ont pas pu transmettre leurs chiffres à cause d'un problème informatique.

Néanmoins, a indiqué un responsable de la division statistique du Travail, les estimations paraissent globalement fiables au vu des dernières indications données par ces États.