L'événement n'aura lieu que le 6 février, au stade des Cowboys à Arlington, mais déjà les annonceurs se mettent à l'heure du XLVe Super Bowl. Non seulement le réseau Fox, diffuseur de la rencontre, peut se réjouir du retour de PepsiCo, mais aussi de l'achat de toutes les cases publicitaires disponibles durant la diffusion de la finale de la NFL.

Publié le 3 nov. 2010
Isabelle Massé LA PRESSE

> Suivez Isabelle Massé sur Twitter

PepsiCo, qui revient après un an d'absence, devrait mettre en ondes trois messages de 30 secondes de PepsiMax et trois autres de Doritos. L'an dernier, l'entreprise avait décidé de privilégier les campagnes sur les réseaux sociaux et à caractère «développement durable».

Sur son site hier, le magazine spécialisé AdvertisingAge (adage.com) a dévoilé une liste sommaire des annonceurs qui ont crié présents cette année ainsi que le nombre de messages achetés dans certains cas. Sa liste «Qui fera quoi?», que la rédaction peaufinera régulièrement d'ici à la fin de l'année, compte ainsi Anheuser-Busch InBev qui diffuserait jusqu'à huit pubs, Bridgestone (deux pubs), CareerBuilder (une pub au troisième quart), Cars.com (deux pubs aux troisième et quatrième quarts), Coca-Cola, E-trade, GoDaddy.com (deux pubs), General Motors (de retour après deux ans d'absence) et Mars.

Fox n'a pas voulu dévoiler la somme demandée aux annonceurs. Mais ceux-ci auraient payé entre 2,8 millions US et 3 millions US pour des cases de 30 secondes. L'an dernier, la moyenne se situait entre 2,5 millions US et 2,8 millions US pour des messages diffusés au réseau CBS.