La Source par Circuit City (l'ex-Radio Shack), la chaîne canadienne de plus de 900 magasins achetée en 2004, a soudainement été mise en vente, mercredi, par sa maison mère américaine.

Laurier Cloutier

La Source par Circuit City (l'ex-Radio Shack), la chaîne canadienne de plus de 900 magasins achetée en 2004, a soudainement été mise en vente, mercredi, par sa maison mère américaine.

Circuit City, de Richmond, en Virginie, a de plus annoncé 3500 licenciements dans ses magasins et dans ses locaux d'ordinateurs, mais seulement aux États-Unis, a précisé à La Presse Affaires son porte-parole, Bill Cimino.

Pour hausser la valeur aux actionnaires, Circuit City a confié au courtier Goldman Sachs le mandat d'examiner toutes les options, y compris la vente de la chaîne La Source au Canada.

La quasi-totalité des 3500 licenciements aux États-Unis frappent les meilleurs vendeurs de Circuit City. La chaîne embauchera des vendeurs à bas salaires pour les remplacer. Des licenciés pourront postuler pour les postes moins payés, a dit Bill Cimino.

C'est tout un défi pour Circuit City que de remplacer ses meilleurs vendeurs par des inexpérimentés, selon Rick Weinhart, analyste du courtier BMO Marchés de capitaux.

Les salaires des vendeurs passeront en moyenne de 11 $US à 8 $US, selon lui, mais les ventes vont en souffrir pendant plus de six mois.

Principal concurrent de Best Buy pour les téléviseurs et les appareils électroniques, Circuit City a par ailleurs annoncé le mois dernier le licenciement de 400 employés et la fermeture de 65 magasins aux États-Unis et au Canada, a rappelé Bill Cimino.

Les magasins La Source sont implantés dans des centres commerciaux, comme ceux d'Ivanhoé Cambridge et de Cadillac Fairview, mais aussi au complexe Desjardins.

Celui qui ne peut endurer la chaleur doit sortir de la cuisine, dit l'adage. Les résultats de Circuit City indiquent que la concurrence de Best Buy, Future Shop, Dumoulin et Centre Hi-Fi était trop forte pour La Source.

Circuit City a déclaré, en décembre dernier, son premier déficit en six trimestres. Ses actions ont perdu 21 % de leur valeur en 12 mois, mais ont augmenté mercredi de 1,64 %, à 19,23US $, sur le marché de New York.

En dépit de la popularité des télés aux cristaux liquides et au plasma, la croissance des ventes de La Source a reculé durant la dernière année financière à 8 %, comparativement aux prévisions de 10 %.

Circuit City, tout comme Best Buy d'ailleurs, a dû réduire le prix de ses télés à écran plat durant la saison des Fêtes 2006, ce qui a réduit les profits, parce que Wal-Mart et Costco ont commencé à les vendre moins cher.

Le geste de Circuit City n'a pas surpris François Lefebvre, vice-président de Dumoulin Électronique.

«Les marges de profit baissent. Best Buy et Future Shop mettent beaucoup de pression. C'est difficile pour de petites chaînes de magasins, au Québec et en Ontario, et pour des marchands indépendants.»

François Lefebvre ne sait pas qui pourrait acheter La Source, mais ce ne sera pas Dumoulin. «Circuit City et La Source sont beaucoup moins rentables que Best Buy», souligne-t-il.

Après l'acquisition de Future Shop au Canada par Best Buy, son concurrent Circuit City a acheté InterTan Canada et ses 900 magasins, rebaptisés La Source, au prix de 260 millions US.

L'acquisition d'InterTan permettait à Circuit City d'entrer au Canada, mais ce n'était pas par la grande porte. En outre, Circuit City n'a pu conserver le nom de Radio Shack. Les magasins La Source ne disposent que de 3000 pieds carrés, comparativement aux 30 000 pieds carrés des Circuit City aux États-Unis.

Circuit City donne par ailleurs un contrat de sept ans et de 775 millions US à IBM pour ses activités informatiques et lui transfère 50 employés, mais 80 autres perdront leur emploi.

Ces mesures permettront à Circuit City de réduire ses coûts de 110 millions US en 2008 et de 140 millions US en 2009.