Le Groupe Cossette Communication (T.KOS) a déclaré des profits de 3,4 M$ (20 cents par action), pour le premier trimestre, soit une hausse de 23% comparativement aux 2,8 M$ (16 cents par action) un an plus tôt.

Presse Canadienne

Le Groupe Cossette Communication [[|ticker sym='T.KOS'|]] a déclaré des profits de 3,4 M$ (20 cents par action), pour le premier trimestre, soit une hausse de 23% comparativement aux 2,8 M$ (16 cents par action) un an plus tôt.

Durant la période de trois mois terminée le 31 décembre 2006, le revenu brut a atteint 54,3 M$, soit une hausse de 2,2% par rapport aux revenus bruts de 53,1 M$ un an plus tôt.

«Nous nous sommes concentrés sur deux éléments clés: la croissance organique et le peaufinage de nos unités d'affaires hautement spécialisées qui, à leur tour, travaillent ensemble pour offrir des services supérieurs de Communication convergente(MD), a déclaré le pdg Claude Lessard. Les deux commencent à donner des résultats. Qui plus est, notre contrôle efficace des coûts a contribué à l'amélioration notable du bénéfice par action.»

Le Groupe Cossette Communication offre des services de communication. L'entreprise compte environ 1400 employés et ses bureaux sont situés à Québec, Montréal, Toronto, Vancouver, Halifax, New York, Boston, Irvine, Los Angeles, Londres, Moscou et Shanghai.

On doit notamment à Cossette la campagne publicitaire nationale de Bell, mettant en scène les castors Jules et Bertrand.

Après une décennie 90 en forte croissance, l'entreprise québécoise a connu des moments plus difficiles au début des années 2000, alors que les marges de profit chutaient régulièrement. La situation semble depuis s'être stabilisée.

À la Bourse de Toronto, mercredi, le titre de l'entreprise a reculé de 25 cents, terminant à 12 $.