Il y a de quoi penser que Ronald Joyce (T.SJR.B), administrateur du câblodistributeur Shaw Communications, est enthousiaste à propos des perspectives de la compagnie.

Michel Munger

Il y a de quoi penser que Ronald Joyce [[|ticker sym='T.SJR.B'|]], administrateur du câblodistributeur Shaw Communications, est enthousiaste à propos des perspectives de la compagnie.

M. Joyce, qui est aussi membre du comité exécutif de Shaw et cofondateur de Tim Hortons, a récemment acheté 200 000 actions pour un investissement dépassant 3,66 M$, selon le plus récent bulletin de l'Autorité des marchés financiers.

Le 22 janvier, il mettait la main sur 100 000 actions à 18,50 $ chacune. Le lendemain, il remettait cela en achetant 100 000 actions à 18,14 $ l'unité.

Après avoir transigé, il détenait plus de 14,2 millions d'actions du câblodistributeur albertain dans son portefeuille.

Lors des 12 derniers mois, le titre de Shaw a connu une progression en dents de scie à la Bourse de Toronto. L'action qui se transigeait à environ 21 $ en février 2007 valait près de 24 $ au début de 2008.

Mais le titre a lourdement chuté en janvier, tout juste avant que Ronald Joyce décide d'acheter. Depuis ce temps, il a repris de la vigueur. Lundi matin, il gagnait 1 cent à 20,54 $.

Un peu comme Vidéotron au Québec, Shaw fait partie des câblos qui profitent d'un boom avec Internet haute vitesse et avec la téléphonie par câble.

Ses profits ont grimpé de 38% à 112 M$ au premier trimestre, après avoir empoché 388 M$ de profits pendant l'exercice 2007.

LaPresseAffaires.com vous recommande:

Consultez notre sélection de transactions d'initiés