L'Autorité des marchés financiers, gendarme des marchés au Québec, impose 5000 $ d'amende au distributeur de gaz naturel Gaz Métro (T.GZM.UN) pour des transactions d'initié rapportées en retard.

Michel Munger

L'Autorité des marchés financiers, gendarme des marchés au Québec, impose 5000 $ d'amende au distributeur de gaz naturel Gaz Métro [[|ticker sym='T.GZM.UN'|]] pour des transactions d'initié rapportées en retard.

Selon le dernier bulletin de l'AMF, l'amende est imposée pour de l'activité non précisée sur le titre de Sofame Technologies.

Établie à Montréal, Sofame se spécialise dans le chauffage par contact direct, un procédé par lequel l'eau est pulvérisée sur la flamme d'un brûleur à gaz.

L'amende de 5000 $ est le maximum prévu par la loi. Quand un initié ne rapporte pas une transaction dans un délai de 10 jours, il doit payer une amende de 100 $ par jour, jusqu'au montant maximal.

Au total, l'AMF réclame des pénalités de 69 700 $ de la part de 38 initiés.

Entre autres, Peter de Vos, chef du financement des sociétés chez RBC Marchés des capitaux, devra payer 5000 $ pour des transactions sur la Banque Royale du Canada. Sa collègue Anne Sutherland, chef du groupe des clients nationaux, paiera 2100 $.

Jack McLean, contrôleur chez ACE Aviation, se fait imposer le montant maximal pour son activité sur le Fonds de revenu Air Canada Jazz.

Aussi, l'administrateur Luc Filiatreault est condamné (200 $) pour son retard en rapport à ExelTech Aérospatiale, compagnie montréalaise spécialisée dans l'entretien d'avions.

Par ailleurs, parmi les transactions d'initiés publiées par l'AMF, l'on retrouve la société d'investissement Clarke qui accroît sa position dans Bikini Village et une liquidation chez Cogeco Câble.

Aussi :

Toutes les transactions d'initiés