Les clients de Bombardier Avions d'affaires auront la possibilité de réparer les dommages qu'ils causent à l'environnement.

Marie Tison

Les clients de Bombardier Avions d'affaires auront la possibilité de réparer les dommages qu'ils causent à l'environnement.

Bombardier [[|ticker sym='T.BBD.B'|]] leur donnera l'occasion, s'ils le désirent, de compenser les émissions de carbone de leur appareils par le biais d'une participation au programme britannique Climate Care.

Bombardier Avions d'affaires participera elle-même au programme afin de compenser les émissions de sa flotte de démonstration.

«Bombardier Avions d'affaires entend s'attaquer aux effets de ses produits sur l'environnement, a fait savoir le président de la division, Pierre Gabriel Côté, dans un communiqué. La compensation des émissions de carbone nous permet de prendre des mesures concrètes immédiates.»

Les avions émettent une grande quantité de dioxyde de carbone (CO2), un gaz à effet de serre, dans l'atmosphère. Climate Care peut calculer la quantité de gaz émise par un appareil et mettre en place des mesures pour réduire une quantité équivalente de gaz quelque part sur la planète.

Il s'agit essentiellement de projets dans le domaine de l'énergie renouvelable, de l'économie d'énergie et de la reforestation.

À partir du 1er février 2008, le programme fera partie de la documentation remise aux clients de Bombardier Avions d'affaires.

Les acheteurs pourront verser à Climate Care la somme nécessaire pour compenser une année moyenne d'émissions de dioxyde de carbone, une contribution qu'ils pourront répéter les années subséquentes.

Bombardier entend contacter ses clients actuels afin de leur proposer également ce programme.

La porte-parole de Bombardier Avions d'affaires, Danielle Boudreau, a rappelé qu'en mai dernier, Bombardier avait signé le pacte mondial des Nations unies sur la responsabilité d'entreprise, un pacte qui comprend un volet environnemental.

En outre, des clients de la division des avions d'affaires, qui s'étaient également donné des objectifs en fait de responsabilité environnementale, ont approché Bombardier pour s'informer sur la compensation de carbone.

En fait, certains clients, comme la société de nolisement European SkyTime, offraient un programme de compensation.

«C'est un très bel exemple, a déclaré Mme Boudreau. Nous sommes contents d'offrir un tel programme à nos clients et d'y participer nous mêmes.»

Elle a fait valoir que les sommes impliquées n'étaient pas énormes. Pour l'ensemble de sa flotte de démonstration, soit sept appareils, plus un avion qui participe à son service aérien de livraison de pièces PartsExpress, Bombardier versera 250 000 $ US à Climate Care chaque année.

Elle a noté que Bombardier avait choisi Climate Care après avoir fait effectuer une étude par une firme indépendante auprès des différents programmes de compensation de carbone.

L'avionneur montréalais est le premier grand manufacturier de biréacteurs d'affaires à offrir un tel programme.