Un investissement de près d'un demi-million de dollars dans une entreprise qui manufacture le bois et la création de quelque 20 nouveaux emplois s'ajoutant à la vingtaine déjà créés, voilà ce qu'a annoncé jeudi l'entreprise Pro-Bois André Rousseau de Weedon.

MARIE-CHRISTINE BOUCHARD

Un investissement de près d'un demi-million de dollars dans une entreprise qui manufacture le bois et la création de quelque 20 nouveaux emplois s'ajoutant à la vingtaine déjà créés, voilà ce qu'a annoncé jeudi l'entreprise Pro-Bois André Rousseau de Weedon.

Cette nouvelle a été accueillie comme un petit vent d'air frais par la municipalité qui, en avril, sera ajoutée aux six autres municipalités monoindustrielles de la MRC du Haut-Saint-François.

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le propriétaire de l'entreprise, André Rousseau, a ajouté que d'autres projets d'expansion majeurs seront aussi annoncés prochainement: "Je ne sais pas si ça créera de nouveaux emplois, mais c'est certain que ça va permettre de stabiliser l'entreprise davantage."

L'entreprise est spécialisée dans le bois de literie, des morceaux qui entrent dans les sommiers. "Vous dormez sur ça tous les soirs!" a expliqué l'entrepreneur de 55 ans.

C'est assis sur une terrasse, par un bel après-midi, qu'André Rousseau a eu l'idée de se lancer en affaires dans ce secteur d'activités précis. Un produit simple conçu par peu de compétiteurs, un projet simple, beaucoup d'énergie et la capacité de trouver les bonnes ressources: il n'en fallait pas plus pour qu'André Rousseau se lance à corps perdu dans son rêve.

Partenaires essentiels

Pour monter son projet, M. Rousseau a su s'entourer de nombreux partenaires financiers, qui ont su l'épauler et le soutenir dans son projet. Parmi ceux-là, se trouvent le Centre local de développement (CLD) du Haut Saint-François, la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC), la Chambre de commerce de Weedon et la Société locale d'investissement pour le développement de l'emploi (SOLIDE), sans oublier la municipalité de Weedon.

La création de 40 emplois industriels à Weedon permet de ramener presque le quart des emplois industriels que la municipalité de Weedon a perdus dans les deux dernières années.

De fait, Weedon a été fortement touchée par la crise industrielle du secteur du bois. Entre 2004 et 2006, ce sont 37 pour cent de ses emplois industriels qui se sont envolés avec différentes fermetures et ralentissement des activités.

"Quand je passe devant le motel industriel et que je vois toutes ces autos devant les locaux de Pro-Bois, je me dis qu'enfin, ça sert! Il reste encore près de 400 000pieds carrés dans le parc industriel. Je profite donc de l'occasion pour lancer un message à tous les autres entrepreneurs qui pourraient être intéressés de venir s'établir à Weedon: nous serons toujours prêts et ouverts à leurs idées!" a avoué le maire Jean-Claude Dumas.

Rappelons qu'en juin, la MRC du Haut-Saint-François avait obtenu 1 050 000$ provenant du Fonds d'aide aux municipalités monoindustrielles et du Programme de soutien aux territoires en difficulté, en plus de 100 000$ provenant d'un fond d'aide de la Conférence régionale des élus (CRÉ).

Le commissaire industriel du CLD, Claude Bérubé, se réjouissait donc de cette annonce: "Pro-Bois André Rousseau n'a pas bénéficié de ces subventions, mais je pense que cette bonne nouvelle industrielle est la première d'une série qui pourrait s'allonger très prochainement. Nous avons plusieurs beaux projets qui sont très avancés."