Même si le distributeur de canaux spécialisés et de films Alliance Atlantis (T.AAC.A) et son acquéreur CanWest Global (T.CGS) s'entendent bien, l'achat d'Atlantis prendra plus de temps que prévu.

Michel Munger

Même si le distributeur de canaux spécialisés et de films Alliance Atlantis [[|ticker sym='T.AAC.A'|]] et son acquéreur CanWest Global [[|ticker sym='T.CGS'|]] s'entendent bien, l'achat d'Atlantis prendra plus de temps que prévu.

Les deux entreprises annoncent mercredi matin que l'offre amicale de 53 $ comptant pour chaque action ordinaire d'Alliance Atlantis engendrera une transaction clôturerant en juillet ou en août.

En janvier, les deux parties annonçaient que les actionnaires pourraient voter en assemblée spéciale le 5 avril pour une transaction ficelée en mai.

Le grain de sable dans l'engrenage se trouve au niveau des vérifications financières. CanWest et Atlantis croyaient que la préparation et la vérification d'informations sur le financement de la dette seraient complétées à temps.

Toutefois, ce travail prend plus de temps que prévu et Atlantis devra fournir davantage de renseignements, tels que des données financières pour les premiers trimestres de 2006 et 2007. En conséquence, les vérifications prendront fin en juin.

Alliance Atlantis espère donc se libérer de son obligation de réunir les actionnaires d'ici ce temps.

L'action d'Alliance Atlantis s'échangeait en baisse de 1,5% à 51 $ mercredi matin au TSX, alors que celle de CanWest Global perdait 1,2% à 10,92 $.