Québec a annoncé vendredi qu'il investirait 1,8 milliard de dollars en soins de santé et de services sociaux dans la Capitale nationale en 2007-2008.

LE SOLEIL

Québec a annoncé vendredi qu'il investirait 1,8 milliard de dollars en soins de santé et de services sociaux dans la Capitale nationale en 2007-2008.

Il s'agit d'une augmentation de 71 millions $ par rapport au budget précédent. Une bonne partie de cette hausse, 58 millions $, ira aux augmentations de coûts normales, et un peu plus de 13 millions $ à de nouvelles activités.

L'argent destiné aux nouveaux services ira en majorité (9,6 millions $) dans quatre secteurs, soit les personnes âgées en perte d'autonomie, la santé mentale, les jeunes en difficulté et leurs familles et la réadaptation physique.

Le reste de la somme servira à augmenter le nombre de chirurgies de la cataracte, du genou, de la hanche et de chirurgies d'un jour, a indiqué vendredi le ministre de la Santé, Philippe Couillard. M. Couillard a souligné l'amélioration notable des temps d'attente pour ces chirurgies dans la région de Québec, en particulier pour les chirurgies de la cataracte.

Le ministre s'est également prononcé sur ce qu'il estime être "l'illusion du privé".

Face aux dépenses toujours croissantes des coûts de la santé, qui seront de 23,9 milliards $ en 2007-2008 (44 pour cent des dépenses publiques), le ministre Couillard a dit croire qu'il serait illusoire de voir dans le privé la solution au contrôle des coûts. L'apport du privé est intéressant pour améliorer les services, a-t-il dit, en mentionnant les succès de la région de Québec pour les examens de résonance magnétique, mais n'empêchera pas la croissance de la demande.

Par ailleurs, lorsque interrogé sur les aveux de la cycliste Geneviève Jeanson, le ministre de la Santé s'est dit préoccupé par le problème du dopage dans les sports. Il a salué le courage de l'athlète, qui a finalement choisi de briser le silence.