Le Groupe Laperrière & Verreault (T.GLV.A) annonce que sa division Traitement des eaux décroche 26 M$ de contrats dans son secteur d'activité.

Michel Munger

Le Groupe Laperrière & Verreault [[|ticker sym='T.GLV.A'|]] annonce que sa division Traitement des eaux décroche 26 M$ de contrats dans son secteur d'activité.

L'entente la plus lucrative est évaluée à 5 M$, pour l'installation d'ici juin 2009 d'un système de traitement des eaux usées pour «une importante municipalité du Canada».

D'autres contrats proviennent des États-Unis pour un total de 9 M$. Plusieurs nécessitent une livraison cette année ou en 2008, touchant la technologie de membrane submergée pour le traitement des eaux usées municipales commercialisée par la division Enviroquip.

«Grâce à l'acquisition d'Enviroquip, en juin 2006, GL&V est en voie d'établir une présence significative dans ce segment du marché des États-Unis», affirme Richard Verreault, PDG de GL&V.

Le continent asiatique permet à GL&V de s'approprier 6 M$ de contrats, notamment des ententes à Singapour et en Thaïlande. Dans ce dernier pays, GL&V livrera avant mars 2008 un système de traitement des eaux et des équipements connexes.

GL&V rafle aussi 6 M$ de contrats au Royaume-Uni et en Australie pour 6 M$.

«Après avoir réalisé cinq acquisitions en l'espace de 18 mois, dit Richard Verreault, le groupe Traitement des eaux est en voie de consolider et d'optimiser sa base opérationnelle, son offre de produits et son réseau mondial, de façon à pouvoir accélérer sa croissance et augmenter sa rentabilité au cours des prochains trimestres.»

L'action de GL&V a terminé la séance de mardi à 29,14 $ à Toronto.