La société biopharmaceutique québécoise Aeterna Zentaris (T.AEZ) a fait part des résultats positifs d'une étude menée au Japon sur un médicament pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate.

Presse Canadienne

La société biopharmaceutique québécoise Aeterna Zentaris [[|ticker sym='T.AEZ'|]] a fait part des résultats positifs d'une étude menée au Japon sur un médicament pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate.

Les résultats de cette étude de phase 2a ont démontré que son produit cetrorelix possédait un bon profil d'innocuité et a été bien toléré à toutes les doses.

Pour Gilles Gagnon, PDG d'AEterna Zentaris, ces résultats confirment davantage les données positives observées lors d'études cliniques précédentes sur cetrorelix en hyperplasie bénigne de la prostate chez des non asiatiques.

Il précise que la décision du partenaire japonais Shionogi d'aller de l'avant avec une étude de phase 2b permettait de poursuivre le développement de cetrorelix à l'échelle internationale et de possiblement accéder à d'importants marchés mondiaux.