Vous partez en vacances? Quand les maisons se vident, les cambrioleurs se réveillent. Mais on peut leur rendre la vie plus difficile. Des experts en sécurité vous expliquent comment.

René Lewandowski, collaboration spéciale

Vous partez en vacances? Quand les maisons se vident, les cambrioleurs se réveillent. Mais on peut leur rendre la vie plus difficile. Des experts en sécurité vous expliquent comment.

Au moment où vous fermerez votre porte à double tour pour partir en vacances, beaucoup d'entres vous ne pourront s'empêcher d'y penser: Et si j'étais cambriolé durant mon absence?

Tandis que vous vous prélasserez sur la plage, des petits futés mal intentionnés pourraient bien, en effet, se permettre une petite escapade chez vous, et emporter au passage une foule d'objets qui vous tiennent à coeur : télé, ordinateur, DVD, bijoux, etc.

Ça vous inquiète ? Vous avez raison. Car même si le nombre d'introductions par effraction est en baisse de 13% au Québec depuis 2001, le ministère de la Sécurité publique du Québec en rapporte plus de 40 000, pour l'année 2005.

En clair, au Québec, une maison est visitée par des cambrioleurs toutes les 13 minutes!

«Le vol constitue la troisième cause de réclamation en assurance habitation au Québec», dit Alexandre Royer, conseiller en affaires publiques au Bureau d'assurance du Canada.

Un des premiers gestes à poser est de prendre conscience du problème. Car les Québécois sont un peu insouciants en matière de sécurité. « Bien des gens ne verrouillent même pas leur porte avant de partir ! » constate Daniel Jean, directeur des ventes pour Microtec, entreprise spécialisée en sécurité.

Il faut ensuite se familiariser avec quelques règles de base en matière de prévention. Pas besoin de se transformer en un enquêteur zélé, mais au moins prendre le temps d'apprivoiser les rudiments: repérer les signes avant-gardistes pour savoir si vous êtes dans la mire de cambrioleurs; éviter d'attirer l'attention; protéger sa propriété avec un système d'alarme et de surveillance approprié.

La technologie a tellement évolué, qu'on peut aujourd'hui protéger électroniquement sa propriété pour quelques centaines de dollars.

Les pros de la sécurité résidentielle à qui nous avons parlé pour ce dossier sont d'ailleurs unanimes: en suivant quelques consignes, on diminue de beaucoup les risques de se faire voler.

Évidemment, il est impossible de se mettre totalement à l'abri des truands. Mais avec un peu de planification et de simples moyens de prévention, il est possible de leur compliquer la tâche. Et de partir au soleil ou ailleurs l'esprit tranquille.