(Yokohama) La compagnie maritime propriétaire du bateau de croisière Diamond Princess annonce qu’une personne du Canada figure parmi les 66 nouveaux cas confirmés de coronavirus à bord du navire qui est à quai à Yokohama, au Japon.

La Presse canadienne

Dans un communiqué publié lundi, la compagnie Princess Cruises affirme que les tests positifs ont été confirmés par le ministère de la Santé du Japon et qu’un protocole a été établi pour permettre le débarquement sécuritaire de ces personnes infectées afin qu’elles puissent être soignées.

Cette mise à jour de la situation fait en sorte que ce sont maintenant huit Canadiens passagers du Diamond Princess qui ont contracté le coronavirus depuis son apparition à bord du paquebot. Les sept premières personnes infectées ont déjà été transportées à l’hôpital pour recevoir des soins et être surveillées.

« Normalement, la période de quarantaine devrait se terminer le 19 février, mais on est en train de travailler avec les autorités sanitaires et aussi les personnels qui sont en train de réaliser l’investigation sur le bateau pour voir comment on pourrait aller de l’avant en termes de quarantaine pour à la fois respecter le droit des personnes et leur permettre de pouvoir circuler librement, et en même temps s’assurer que le risque de transmission est vraiment minimal, voire inexistant », a expliqué lundi la docteure Sylvie Briand, qui dirige le département Pandémies et épidémies de l’Organisation mondiale de la Santé.

Un autre responsable de l’OMS, le docteur Mike Ryan, directeur exécutif chargé du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire, a précisé que le compteur de la quarantaine n’est pas remis à zéro chaque fois qu’une nouvelle infection est détectée.

« Quand il y a de nouveaux cas, ce sont seulement les contacts de ces nouveaux cas qui commencent encore les 14 jours [de quarantaine]. Ce n’est pas tout le bateau, a dit le docteur Ryan. Quand il y a de nouveaux cas, c’est seulement les contacts [rapprochés] de ces cas qui commencent encore les 14 journées. »

Les autorités canadiennes ont fait savoir dimanche que 285 Canadiens étaient soumis à la quarantaine à bord de deux bateaux de croisière, le Diamond Princess et un autre navire qui a jeté l’ancre au large de Hong Kong.

Quant aux 213 Canadiens évacués de Wuhan, en Chine, qui sont en quarantaine à la Base des Forces armées canadiennes de Trenton, en Ontario, aucun n’a jusqu’ici montré de symptôme du coronavirus selon l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dr Theresa Tam.

Ces Canadiens rapatriés et les membres de leurs familles resteront en quarantaine pendant 14 jours pour une évaluation et une observation plus poussées de leur santé. Cette mesure vise à réduire le risque de propagation du coronavirus.

Entre-temps, le bilan du coronavirus s’est encore alourdi lundi en Chine, où il a fait 97 morts de plus, portant le bilan à 908 décès depuis le début de l’éclosion. Dimanche, ce bilan avait surpassé celui de l’épidémie du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2002-2003 qui avait tué 774 personnes.