(Québec) La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, donne plus de pouvoirs aux pharmaciens. Ces derniers pourront prescrire et administrer des vaccins aux adultes et enfants de 6 ans et plus, par exemple.

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

C’est ce que prévoit un projet de loi qu’elle a déposé jeudi à l’Assemblée nationale.

Les pharmaciens pourront également, « en situation d’urgence », prescrire certains médicaments. Ils auront le pouvoir de le faire pour tous les produits en vente libre. Ils auront le droit d’ajuster et de prolonger les ordonnances de tous les prescripteurs, et non seulement celles des médecins.

Ils pourront prescrire et interpréter des analyses de laboratoire, mais également tout autre test aux fins de suivi d’une thérapie médicamenteuse.

Le projet de loi prévoit que les pharmaciens pourront « évaluer la condition physique et mentale d’une personne dans le but d’assurer l’usage approprié des médicaments ».

Québec devra toutefois s’entendre avec les pharmaciens afin de conclure une entente financière permettant de mettre en œuvre le projet de loi. Ce dernier ne peut être adopté avant l’automne.

Il y a quelques semaines, la ministre McCann a également élargi les pouvoirs des infirmières praticiennes spécialisées.