• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Il faut élargir la couverture publique des soins dentaires, plaide une clinique 
Source ID:56511d572e8231ae84e406d3d3f878ee; App Source:StoryBuilder

Il faut élargir la couverture publique des soins dentaires, plaide une clinique

À l'heure actuelle, les soins dentaires aux jeunes... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

À l'heure actuelle, les soins dentaires aux jeunes sont couverts par le régime public pour les enfants de moins de 10 ans et pour les soins curatifs seulement, pas les soins préventifs comme le nettoyage.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

LIA LÉVESQUE
La Presse Canadienne

Quand un adulte sur quatre affirme se priver de soins dentaires parce qu'ils coûtent trop cher, c'est signe qu'il y a un problème, estime la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles.

Cette clinique, bien connue pour son combat contre les frais accessoires facturés aux patients dans le domaine de la santé, a décidé de s'attaquer maintenant au dossier de l'accessibilité aux soins dentaires au Québec.

Lors des assemblées annuelles de la clinique, c'est une question que les citoyens eux-mêmes soulevaient souvent, a relaté Stéphane Defoy, organisateur communautaire à la clinique, au cours d'une conférence de presse, mercredi à Montréal.

Il cite ainsi une étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS), en 2018, selon laquelle 27 % des adultes affirmaient ne pas avoir sollicité de soins dentaires au cours des 12 derniers mois en raison de leur coût trop élevé.

La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles demande donc que la couverture des soins dentaires par le régime public soit étendue aux personnes âgées de moins de 18 ans, ainsi que pour tous les aînés de 65 ans et plus, qu'il reste ou non en CHSLD (Centre d'hébergement et de soins de longue durée).

À l'heure actuelle, les soins dentaires aux jeunes sont couverts par le régime public pour les enfants de moins de 10 ans et pour les soins curatifs seulement, pas les soins préventifs comme le nettoyage.

La clinique requiert aussi plus de transparence de la part des cliniques dentaires en matière de tarification. « Pourquoi il existe un règlement dans les cliniques médicales qui oblige d'afficher les tarifs? Et comment ça se fait qu'en clinique dentaire, ça n'existe pas? », a demandé M. Defoy.

Il aimerait que soient affichés les coûts des différents examens, nettoyages, poses de scellant, obturations, prothèses et autres, de façon à ce que le patient sache à quoi s'en tenir avant de recevoir les soins.

« Et peut-être que les gens pourraient magasiner leur clinique en fonction de leurs moyens », a fait valoir Geneviève McCready, membre du comité de lutte en santé de la clinique.

D'ailleurs, pour aider la population à connaître ces coûts et à se familiariser avec la réglementation et les termes de la santé bucco-dentaire, la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles a conçu un « Guide simplifié des soins bucco-dentaires courants » avec l'aide d'hygiénistes dentaires. Le guide est disponible sur le site internet de la clinique. Les intéressés peuvent aussi contacter la clinique.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer