Un autre recours collectif est lancé dans le dossier des frais accessoires en santé.

Publié le 2 juin 2016
Lia Lévesque LA PRESSE CANADIENNE

Il vise cette fois la Régie de l'assurance-maladie, le gouvernement du Québec et trois cliniques médicales qui ont facturé divers services médicaux à des patients.

Un précédent recours collectif avait déjà été lancé en 2014, par le même cabinet d'avocats, pour les agents anesthésiants et les médicaments. Il n'a toujours pas été entendu.

Au cours d'une rencontre avec la presse, jeudi à Montréal, l'avocat au dossier, Me Cory Verbauwhede, a affirmé que des centaines de milliers de patients pourraient être touchés par cet autre recours collectif. Cela pourrait toutefois prendre jusqu'à 10 ans avant que ceux-ci touchent le montant réclamé, s'ils gagnaient leur cause.

Dans sa requête, il réclame le remboursement des sommes payées « illégalement » par les patients, en plus de dommages punitifs.