Le risque de contracter la maladie de Lyme est en hausse au Nouveau-Brunswick, selon des chercheurs de l'Université de Mount Allison. La biologiste Vett Lloyd a indiqué que les tiques à pattes noires capturées montrent des taux d'infection étonnamment rares et élevés.

LA PRESSE CANADIENNE

Mme Lloyd soutient qu'environ 40% de ces tiques, qui ont été capturées au printemps dans le secteur de Sackville, sont porteuses de la bactérie qui cause la maladie de Lyme.

Selon la biologiste, la concentration importante de la maladie suggère que ces tiques ont pu survivre à l'hiver relativement doux. Elles ont ainsi pu nourrir et propager la bactérie parmi les populations locales de tiques.

La maladie de Lyme peut entraîner des symptômes graves chez les humains. Les tiques et insectes qui la transmettent habitent près des régions boisées et contractent la bactérie lorsqu'ils se nourrissent du sang d'autres animaux qui en sont porteurs.