Manifestement, la période des Fêtes n'est pas qu'un échange de bons voeux, puisque les autorités de santé publique notent un accroissement des cas de grippe et de gastro-entérite.

LA PRESSE CANADIENNE

Les établissements de santé des grands centres urbains semblent plus affectés. Les régions de Montréal, de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de la Montérégie sont particulièrement touchées.

Afin d'éviter des débordements, les intervenants médicaux tiennent à rappeler des mesures préventives d'hygiène et de protection en préconisant le lavage fréquent des mains. Ce geste pourtant tout simple permet de réduire la propagation de ces virus, plus actifs en ce moment.

L'activité grippale, en hausse, devrait se poursuivre encore huit semaines.

En ce qui concerne la gastro-entérite, aussi de nature virale, la prévention est de mise puisque le germe qui la cause est très contagieux. Les personnes plus vulnérables peuvent aussi être incommodées et subir une déshydratation. Les principaux symptômes comprennent des crampes abdominales, des nausées, des vomissements et de la diarrhée.