Saint-Apollinaire, comme tout le Québec, a été secouée par l’onde de choc de la mort des deux sœurs Carpentier dans de tragiques circonstances, en juillet. Depuis bientôt un mois, la municipalité a retrouvé sa quiétude. Même si la vie continue, le drame a laissé de vives traces sur son passage.

Le Soleil

Des retailles de rubans autour du périmètre de recherche et un mémorial érigé en l’honneur des fillettes, tout près du lieu où l’on a retrouvé leurs petits corps; Saint-Apollinaire est toujours marquée par les décès des sœurs Romy, 6 ans, et Norah, 11 ans. Il y aura un mois jeudi [20 août], leurs funérailles étaient célébrées à Lévis.

>>> Lisez la suite sur le site du Soleil