(Saint-Jean-Sur-Richelieu) SAINT-JEAN-Un incendie qui s’est déclaré dans un bâtiment industriel de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, a soulevé des inquiétudes sur de possibles émanations toxiques dimanche.

La Presse canadienne

« Malgré une odeur acrimonieuse et un panache de fumée foncée, l’étude des données toxicologiques est rassurante quant à la qualité de l’air », a déclaré le Service de sécurité incendie de Saint-Jean-sur-Richelieu, en fin d’après-midi.

Son chef aux opérations, Danny Deragon, expliquait en matinée que les pompiers ont dû évacuer une trentaine de résidences avoisinant ce « bâtiment de très grande dimension où plusieurs tapis sont entreposés ».

Le laboratoire mobile d’Urgence-Environnement avait été dépêché sur place pour procéder à l’analyse des eaux de ruissellement et la qualité de l’air.

Un panache de fumée, « visible à plusieurs kilomètres à la ronde, avait été signalé par plusieurs citoyens ver 5 h 30, tôt dimanche. Personne ne se trouvait à l’intérieur du bâtiment.

En fin d’avant-midi, quelque 60 pompiers s’affairaient toujours à combattre le brasier depuis l’extérieur du bâtiment, situé sur la rue Saint-Louis. Ils ont dû composer avec plusieurs effondrements de sa structure en acier et ils ont fait appel au soutien des municipalités avoisinantes.

M. Deragon ne faisait état d’aucun blessé, peu avant midi.

L’intervention était toujours en cours vers 17 het la population a été priée d’éviter le secteur tout au long de la nuit afin de laisser les pompiers terminer leur travail.