Un nouveau rapport soutient que contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas le vieillissement et la croissance de la population qui font le plus fortement augmenter les coûts des réseaux canadiens de la santé, mais plutôt la fréquence de leur utilisation.

LA PRESSE CANADIENNE

Le rapport du Conseil canadien de la Santé intitulé «En avoir pour son argent en renforçant le système canadien de santé» («Value for Money: Making Canadian Health Care Stronger») précise que les Canadiens de tous les groupes d'âge utilisent d'avantage les services des divers réseaux.De 1998 à 2007, les dépenses en Santé au Canada sont passées de 84 à 160 milliards $, selon le Conseil canadien de la Santé.

Le nombre de chirurgies, de traitements et d'émissions de prescriptions comptent à eux seuls pour environ la moitié de la croissance des dépenses en santé. L'augmentation de la population a représenté 14 pour cent de l'augmentation et l'inflation, 27 pour cent.

Le fait que les Canadiens vivent désormais plus vieux compte pour 11 pour cent de cette croissance.