Le Québec est la province avec le pire bilan en fait de protection des animaux, selon un nouveau rapport. Ce rapport, publié par l'organisation américaine Animal Legal Defense Fund, décrit le Québec comme étant la province idéale pour les personnes qui maltraitent les animaux. Toutes provinces et territoires confondus, seul le Nunavut affiche un bilan encore moins enviable que celui du Québec, selon l'organisation.

Publié le 17 mai 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Cette dernière a examiné les lois qui concernent la protection des animaux en vigueur dans chaque province et territoire. Outre le Québec et le Nunavut, l'Alberta et les Territoires du Nord-Ouest figurent dans la dernière division du classement du rapport.

Selon l'Animal Legal Defense Fund, l'Ontario est la province la plus sécuritaire pour les animaux, suivi par le Manitoba et par le Nouveau-Brunswick.

Le rapport, publié pour une quatrième année d'affilée, indique que la Saskatchewan affiche la plus importante amélioration au chapitre des lois concernant la protection des animaux. Cette province est passée du septième rang, l'année dernière, à la cinquième position.

L'Animal Legal Defense Fund a expliqué que certaines provinces avaient obtenu de mauvais résultats à cause de faiblesses dans leur réglementation, comme l'imposition d'amendes minimales et des soins de base de mauvaise qualité.

L'auteur du rapport, Stephan Otto, a dit espérer que le classement permettra une application améliorée et davantage vigoureuse des lois concernant la protection des animaux partout au Canada.