Québec annoncerait « sous peu » l'abandon de l'interdiction de « races spécifiques » dans son projet de loi sur les chiens dangereux, rapporte Radio-Canada.

Publié le 6 juin 2018
Fanny Lévesque LA PRESSE

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, souhaiterait proposer un projet de loi « plus consensuel », indique la société d'État.

En mai dernier, le ministre Coiteux et le premier ministre Philippe Couillard ont affirmé qu'il était toujours possible d'adopter le controversé projet de loi 128, qui vise à mieux encadrer la possession de chiens dangereux, comme les pitbulls, avant la fin de la session, le 15 juin.

MM. Couillard et Coiteux avaient par ailleurs nié que le projet de loi avait été mis de côté.

Hier, mardi, le cabinet du ministre de la Sécurité publique n'a pas voulu confirmer la nouvelle de Radio-Canada.