Source ID:; App Source:

Le candidat à l'investiture péquiste dans Vachon ne cédera pas sa place à Jean-Martin Aussant

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée (à... (La Presse)

Agrandir

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée (à gauche) et Jean Martin Aussant (à droite), lors de la conférence de presse du 22 février annonçant le retour de ce dernier au PQ.

La Presse

(Québec) Le seul candidat déclaré à l'investiture du Parti québécois dans Vachon applaudit le retour en politique de Jean-Martin Aussant, mais il n'a pas l'intention de lui céder sa place.

Patrick Ney tente de succéder à la députée sortante Martine Ouellette, dont il est l'attaché politique. Il a lancé sa campagne à l'investiture en septembre et reçu l'appui de Mme Ouellette ainsi que de l'association péquiste locale.

En entrevue, M. Ney qualifie le retour au PQ de M. Aussant de « bonne nouvelle » pour le mouvement indépendantiste.

« Il a quand même une certaine notoriété, on ne s'en cachera pas, a dit M. Ney. S'il peut ramener les brebis égarées au bercail, bien tant mieux. »

Par contre, il n'a pas l'intention de mettre fin à sa campagne à l'investiture si M. Aussant devait se porter candidat dans Vachon.

« On a mis en place un comité électoral, j'ai l'appui de l'exécutif, on travaille, on fait du renouvellement, on rencontre les membres, on a commencé du pointage », a-t-il dit.

Lorsqu'il a confirmé son retour au PQ, jeudi, M. Aussant a affirmé avoir l'intention d'être candidat dans une circonscription de la région de Montréal, où réside sa famille.

Trois sièges occupés par le PQ - Pointe-aux-Trembles, Bourget, Vachon - ont été évoqués au cours des derniers jours. Mais dans chaque cas, M. Aussant trouverait sur son chemin des candidats à l'investiture déjà déclarés.

Le député actuel de Bourget, Maka Kotto, n'a pas l'intention de céder sa place. Dans Pointe-aux-Trembles, le jeune avocat Maxime Laporte a déjà lancé sa campagne et obtenu l'appui de Bernard Landry. L'ex-premier ministre a d'ailleurs sommé M. Aussant de se présenter dans une autre circonscription.

M. Ney dit n'avoir reçu aucun appel de la direction du parti, ni de M. Aussant l'informant de son intérêt pour une candidature dans Vachon. Il dit n'avoir « aucune idée » de la circonscription où M. Aussant pourrait se porter candidat.

« On est quand même à quelques mois du déclenchement des élections, a-t-il dit. Il faut qu'à un moment donné, le travail sur le terrain se fasse. Il faut occuper le terrain, il faut rencontrer les gens, aller voir les organismes, c'est toute une job. »

Avant d'être à l'emploi de Mme Ouellette, M. Ney a été attaché politique de son prédécesseur dans Vachon, Camil Bouchard. Il dit avoir été approché par des membres du parti et des organismes locaux au printemps dernier pour succéder à Mme Ouellette, qui quitte la politique provinciale pour se consacrer à la direction du Bloc québécois.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer