Le ministre des Affaires étrangères John Baird dit qu'il est probable que des provocateurs soutenus par la Russie soient à blâmer pour l'avion de la Malaysia Airlines abattu jeudi au-dessus de l'Ukraine.

LA PRESSE CANADIENNE

Selon lui, la tragédie du vol MH17 est un résultat direct de l'agression armée de la Russie dans ce pays frontalier.

Le Canada a ainsi décidé d'imposer de nouvelles sanctions contre 110 individus et entités jugés liés à toute cette crise.

Mais surtout, il a indiqué qu'il est aussi de son intention de mettre en oeuvre des sanctions économiques sectorielles.

Le ministre Baird a réitéré qu'il veut une enquête indépendante sur l'écrasement du vol MH17 et enjoint les rebelles à quitter le site de l'écrasement.

Il indique que la priorité est d'identifier et de rapatrier les corps des 298 victimes.

Au moins 189 des victimes venaient des Pays-Bas. Un total de 29 Malaisiens, 28 Australiens, 12 Indonésiens, neuf Britanniques, quatre Allemands, quatre Belges, trois Philippins, un Canadien, un Néo-Zélandais et un Hongkongais se trouvaient à bord de l'appareil, selon le transporteur et les différents gouvernements.