Source ID:; App Source:

Affaire Wright: l'opposition veut une enquête indépendante

Nigel Wright, photographié en novembre 2010.... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

Nigel Wright, photographié en novembre 2010.

Photo: archives Reuters

La Presse Canadienne

La démission du chef de cabinet de Stephen Harper, Nigel Wright, va assurément rebondir aux Communes mardi.

Les partis d'opposition entendent demander une enquête indépendante pour faire la lumière dans ce dossier.

M. Wright a admis avoir donné 90 000$ au sénateur conservateur maintenant indépendant Mike Duffy, pour qu'il rembourse des allocations de résidence perçues illégalement.

Ray Novak, qui était le secrétaire principal du premier ministre, prendra la relève de Nigel Wright. Âgé de 36 ans, M. Novak évolue dans l'entourage de Stephen Harper depuis 2001, époque où ce dernier a rejoint l'Alliance canadienne.

Le député libéral Dominic Leblanc se demande si M. Novak était au courant de la transaction impliquant son ex-patron et Mike Duffy, puisqu'il travaille au cabinet du premier ministre depuis longtemps. Plus encore, Dominic Leblanc veut savoir si Nigel Wright avait mis au courant Stephen Harper.

Dans un communiqué émis dimanche, M. Wright assure qu'il a agi à l'insu du premier ministre.

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice croit de son côté qu'on tente de sauver le jugement de Stephen Harper en sacrifiant Nigel Wright.

Le premier ministre doit s'adresser à son caucus mardi matin, avant de quitter pour l'Amérique latine.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer