Source ID:; App Source:

Harper attaqué de toutes parts

Le gouvernement Harper a été contraint de se défendre sur deux fronts à la fois... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

(Ottawa) Le gouvernement Harper a été contraint de se défendre sur deux fronts à la fois hier au sujet du financement accordé aux provinces par Ottawa pour souligner la fête du Canada le 1er juillet.

Si le Bloc québécois s'indigne de voir que 85% des 3,76 millions qu'accorde annuellement le ministère du Patrimoine pour financer des activités afin de souligner la fête du Canada aboutit au Québec, le NPD s'indigne tout autant de voir que le reste du pays doit se contenter de seulement 15% du budget.

 

La Presse révélait hier que le Québec continue de recevoir la part du lion du budget fédéral pour financer le comité Le Canada en fête, responsable d'organiser les activités entourant le 1er juillet. En 2008-2009, le Québec a ainsi obtenu 3,2 millions de dollars tandis que l'Ontario a dû se contenter de 100 000$ et l'Alberta, 50 000$.

Résultat: le Québec continue d'être inondé d'argent pour célébrer la fête du Canada, tant sous les libéraux que sous les conservateurs.

Aux Communes, hier, le ministre du Patrimoine, James Moore, a soutenu que les chiffres contenus dans les documents expliquant la répartition par province du budget pour la fête du Canada - des documents que La Presse a obtenus de son propre ministère - étaient «incorrects».

Le ministre a soutenu que le gouvernement fédéral dépense en fait annuellement 6,7 millions de dollars, dont 3,7 millions sont investis au Québec, ce qui ramène la proportion des investissements fédéraux pour la fête du Canada dans la province à 55%.

Mais M. Moore ajoute au budget accordé aux différents comités des célébrations du Canada tous les fonds consentis par Ottawa à des organismes canadiens à but non lucratif, aux établissements d'enseignement et à d'autres institutions municipales, provinciales et territoriales pour leur permettre de souligner le 1er juillet.

Quoi qu'il en soit, ces chiffres ont donné lieu à une guerre des mots aux Communes entre le ministre Moore et le Bloc québécois, d'une part, et le ministre Moore et le NPD, d'autre part.

«Plus ça change, plus c'est pareil. Tout comme les libéraux, les conservateurs utilisent la fête du Canada à des fins de propagande. Cette volonté de gaver le Québec comme une oie tranche avec plusieurs secteurs d'activité, comme l'harmonisation des taxes, l'industrie forestière et la péréquation où le Québec ne reçoit pas sa juste part», a lancé la députée bloquiste Carole Lavallée.

Le ministre Moore a rétorqué que toutes les régions du pays étaient traitées équitablement par le gouvernement conservateur, soulignant entre autres que, sous les libéraux, 79% des fonds destinés aux arts et à la culture aboutissaient dans des circonscriptions détenues par les libéraux.

Pour sa part, la députée du NPD de la Colombie-Britannique, Jean Crowder, a reproché au gouvernement Harper d'ignorer les autres provinces lorsqu'il s'agit de souligner la fête du Canada.

«Le financement des activités pour la fête du Canada au Québec est important, mais le gouvernement peut-il nous expliquer pourquoi ce n'est pas assez important dans le reste du pays?» a demandé Mme Crowder.

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer