(Québec) Le gouvernement caquiste se retrouve maintenant avec trois ministres à l’Économie, mais un demi-ministre de l’Environnement.

Patrice Bergeron
La Presse Canadienne

C’est ainsi que Greenpeace Québec a déploré le mini-remaniement effectué par le premier ministre mercredi matin.

François Legault a attribué le mandat de la lutte contre le racisme à son ministre de l’Environnement, Benoit Charette.

Et du même coup, il a nommé la députée Lucie Lecours ministre déléguée à l’Économie, pour faire équipe avec les ministres qui ont déjà des portefeuilles économiques, soit Pierre Fitzgibbon et Marie-Ève Proulx.

En entrevue avec La Presse Canadienne, le porte-parole de Greenpeace, Patrick Bonin, a déploré que M. Charette, avec ses nouvelles fonctions, aura donc moins de temps pour s’occuper de la lutte aux changements climatiques.