Accrocher une banderole après le Stade olympique, c'est risqué, surtout pour le Stade olympique.

Stéphane Laporte LA PRESSE