Le printemps est arrivé, mais il doit être retenu à la douane.

Stéphane Laporte, collaboration spéciale LA PRESSE