Le juge Jean-François Émond de la Cour supérieure, qui sera chargé de trancher la requête en arrêt des procédures de Jacques Delisle a eu droit à une « visite guidée de la preuve » vendredi, selon l’expression choisie par le criminaliste Me Jacques Larochelle.

ISABELLE MATHIEU Le Soleil

Jacques Delisle, 86 ans, ancien juge de la Cour d’appel, est en attente de son second procès pour le meurtre au premier degré de sa femme Nicole Rainville. Il réclame l’arrêt des procédures en raison de ce qu’il prétend être des fautes des experts de la poursuite, notamment du pathologiste, qui le privent, dit-il, d’une défense pleine et entière.

Lisez l’article complet sur le site internet du Soleil