(Séoul) Le président sud-coréen Moon Jae-in a promis mercredi que son pays ferait tout pour atteindre d’ici 2050 la neutralité carbone, sans toutefois s’engager fermement sur cet objectif pourtant crucial dans le combat contre le réchauffement climatique.

Agence France-Presse

La Corée du Sud, 12e économie mondiale, est pauvre en ressources énergétiques et reste très dépendante de ses importations de charbon, qui représente 60 % de la production électrique locale, selon l’Agence internationale de l’énergie.

« Dans le cadre de nos efforts pour répondre de façon active au réchauffement climatique, nous ferons tout pour atteindre d’ici 2050 la neutralité carbone », a déclaré le président de centre gauche dans un discours au Parlement.

La Chine a créé la surprise en septembre en s’engageant à la neutralité carbone d’ici 2060. Et le premier ministre japonais Yoshihide Suga s’est fixé cette semaine pour objectif l’échéance de 2050.

M. Moon a affirmé que Séoul investirait 2400 milliards de won (1,8 milliard d’euros) en 2021 pour « remplacer la production énergétique à base de charbon par les énergies renouvelables » et 4300 milliards de wons pour augmenter le nombre de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Le gouvernement Moon avait annoncé il y a quelques mois que le parc de 60 centrales au charbon du pays diminuerait de moitié à l’horizon 2034, avec l’objectif de les remplacer par des usines fonctionnant au gaz naturel liquéfié.

Mais l’opposition du gouvernement au nucléaire compliquera la tâche pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

La Corée du Sud compte 24 centrales nucléaires, soit la densité la plus forte au monde. Elle ambitionne de n’en avoir plus que 17 en 2034 et réduire ainsi de moitié sa production d’énergie nucléaire.

Elle compte désormais miser sur l’éolien, l’hydroélectrique et le solaire.

L’objectif de 2050 « ne pourra être accompli sans des changements fondamentaux dans la politique énergétique sud-coréenne », a cependant estimé Joojin Kim, de l’organisation Solutions for Our Climate.  

« La Corée du Sud doit immédiatement cesser la construction de nouvelles centrales au charbon, et commencer à remplacer celles qui existent par des sources d’énergie renouvelable. »