(Cap-Aux-Meules) Quatre grands requins blancs adultes nageaient en début de semaine dans les eaux entourant le nord de l’archipel des Îles-de-la-Madeleine, dans le golfe du Saint-Laurent.

La Presse Canadienne

L’observation a été faite par l’équipe de scientifiques de l’organisme américain Ocearch qui possède la technologie pour suivre les déplacements de certains de ces grands prédateurs des mers dont le poids peut dépasser les 1000 kilogrammes et observer leurs habitudes pour se nourrir, notamment.

La présence des quatre requins en territoire madelinot a été rapportée lundi par Ocearch. L’organisme signale sur son compte Twitter qu’il s’agit d’une observation très intéressante et qu’il y a actuellement dans les environs des Îles-de-la-Madeleine de probables attraits pour les grands requins blancs à la recherche de nourriture.

L’organisme Ocearch a baptisé les quatre requins : Breton, Mahone, Vimy et Jefferson.

Dans un message précédent transmis le 13 octobre, Ocearch avait fait part de l’intérêt de pouvoir suivre les déplacements de 15 grands requins blancs dans une zone située de la côte du Nouveau-Brunswick, dans le golfe du Saint-Laurent, jusqu’en Caroline du Nord, dans l’océan Atlantique.

En utilisant la technologie satellitaire, Ocearch suit aussi les déplacements et comportements d’autres animaux tels des baleines, des tortues, des dauphins et des alligators auxquels des puces satellitaires ont été implantés.

À l’été 2019, Ocearch avait rapporté que le grand requin blanc baptisé Brunswick avait passé plusieurs jours tout près de l’archipel des Îles-de-la-Madeleine avant de s’approcher du nord-est de l’Île-du-Prince-Édouard. Ocearch signalait alors que c’était la première fois qu’un grand requin blanc était localisé si près de l’archipel madelinot.

À la fin de septembre 2019, le requin a séjourné tout près de Belledune, au Nouveau-Brunswick. Deux jours plus tard, il n’était qu’à quelques dizaines de kilomètres de Newport dans la région de Bonaventure, au Québec.