(Gatineau) Un quatrième épisode de mortalité de poissons de plusieurs espèces dans la rivière des Outaouais a été constaté par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, mercredi après-midi.

La Presse canadienne

Des échantillons ont été prélevés à des fins d’analyse dans le secteur Masson-Angers à Gatineau, a indiqué jeudi en entrevue le porte-parole Nicolas Bégin.

Au moins quelques centaines de poissons ont été retrouvés morts au cours des quatre événements en juillet.

« Au premier épisode du 9 juillet, on parlait de quelques centaines de poissons retrouvés. Au deuxième épisode c’était une centaine, au troisième épisode on parlait de plus d’un millier de poissons et là pour celui survenu hier (mercredi), il est question d’une centaine de poissons », a affirmé M. Bégin.

Ces inquiétantes découvertes ont été faites « à l’embouchure de la rivière du Lièvre et de la rivière des Outaouais, mais surtout du côté de la rivière du Lièvre », selon le porte-parole.

Des résultats d’analyse ont été reçus pour les deux premiers épisodes. Jusqu’à maintenant, l’hypothèse est celle d’une intoxication des poissons.

« C’est ce que soupçonne le pathologiste animal. Donc, les causes de maladies infectieuses, bactéries ou virus, seraient écartées. Par contre, on n’a pas encore tous les résultats en main », a-t-il indiqué.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs travaille en étroite collaboration avec les ministères de l’Environnement et la Santé publique. « On n’a pas la même expertise alors on se partage de l’information », a souligné le porte-parole.