Source ID:; App Source:

À la poubelle, les bacs de récupération

Plusieurs citoyens ont aperçu des cols bleus lancer... (Photo: La Presse)

Agrandir

Plusieurs citoyens ont aperçu des cols bleus lancer dans leur camion à ordures l'ensemble de leurs matières recyclables ainsi que le bac qui les contenait.

Photo: La Presse

Après avoir eu la surprise de voir des camions à ordures ramasser leurs matières recyclables, des résidants du Plateau ont été encore plus étonnés de voir des cols bleus jeter carrément leur bac vert dans le camion!

Plusieurs citoyens ont en effet signalé le 311, le 6 avril dernier, après avoir aperçu l'équipe de collecte lancer dans leur camion, sans ménagement, l'ensemble de leurs matières recyclables ainsi que le bac qui les contenait.

Ces appels se sont ajoutés à ceux d'autres résidants de l'arrondissement qui, revenant du bureau en fin de journée, ont constaté ce qu'ils croyaient être, à tort, le vol de leur bac de récupération.

«Dès que cette situation nous a été rapportée, un avis a été émis au contremaître pour que les employés sachent qu'après avoir vidé le bac, ils doivent le laisser sur le trottoir», a précisé Michel Tanguay, porte-parole de l'arrondissement.

On reconnaît ainsi que plusieurs bacs en bon état sans vouloir préciser combien ont dû être remplacés sans raison apparente, dans un quadrilatère bien spécifique situé entre les rues Saint-Denis et Saint-Hubert, au nord de Rachel.

«Une enquête administrative est en cours pour faire la lumière sur cet incident, qui ne s'est pas répété depuis», a ajouté M. Tanguay.

L'équipe en cause ignorait-elle que les bacs sont réutilisables? Voyait-elle ces drôles de contenants verts pour la première fois? Ou a-t-elle décidé d'utiliser les bacs comme moyen de pression? Mystère.

«La motivation de ce geste fait justement partie de l'enquête en cours», s'est-on contenté de répondre.

Des citoyens interrogés ont émis l'hypothèse que les cols bleus préfèrent ramasser les sacs bleus de récupération plutôt que les gros bacs verts, ce qui les auraient poussé à jeter ces derniers. Mais cette hypothèse ne tient pas la route, puisque le Plateau n'offre pas ce genre de sacs, contrairement à l'arrondissement voisin de Ville-Marie.

On ne peut non plus mettre en cause leur préférence pour les nouveaux bacs-sacs, puisque ces derniers n'ont pas encore été distribués dans l'arrondissement. Le projet-pilote, qui touchera un millier de portes dans le Plateau, accuse en effet un certain retard, pour des raisons qui n'ont pas encore été précisées.

L'incident des jeteurs de bacs s'ajoute à une autre histoire, qui a laissé là aussi bien des citoyens perplexes dans le secteur. En pleine crise du recyclage, en janvier dernier, plusieurs citoyens avaient en effet contacté La Presse après avoir aperçu des cols bleus vider le contenu de leur bac de récupération directement dans un camion à ordures.

Ils craignaient évidemment que les matières recyclables qu'ils avaient méticuleusement triées prennent la direction du dépotoir, alors qu'il n'en était rien (et n'en est toujours rien aujourd'hui). C'est que la Ville de Montréal a décidé de retirer au privé cette collecte, afin de la confier à ses employés, tant sur le Plateau, que dans les arrondissements Ville-Marie, Ahuntsic, Villeray et Sud-Ouest, notamment.

Cette modification en entraîne une autre : le mode de collecte. En effet, la Ville a choisi de convertir certains de ses camions à ordures en camions à matières recyclables. Afin de ne pas trop écraser ces dernières, les camions pouvant contenir 10 tonnes de déchets n'en reçoivent pas plus de 6 tonnes.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer