Source ID:; App Source:

Moins d'un mois avant les BIXI

André Lavallée a annoncé, hier, que Montréal aménagera... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

André Lavallée a annoncé, hier, que Montréal aménagera 60 km de nouvelles pistes cyclables cette année, ce qui portera à 160 km l'accroissement du réseau depuis 2006 et à 560 km sa longueur actuelle.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

la liste:3398:liste;la boite:279902:box

Repères

la liste:3463:liste;la boite:288730:box

Repères 2

Le mois prochain, la révolution des vélos en libre-service frappera Montréal à son tour. Après plusieurs villes européennes, la métropole lancera son BIXI dont 3000 exemplaires seront loués à 300 endroits différents dans Ville-Marie, Le Plateau-Mont-Royal, Rosemont-La Petite-Patrie, Sud-Ouest, Outremont et Villeray-Saint-Michel-Parc Extension.

Il y aura des vélos BIXI partout ou presque, les stations étant placées à moins de 500 mètres les unes des autres. La date du lancement n'est pas connue, mais ce sera avant le 17 mai, date anniversaire de la fondation de Montréal.

On peut déjà s'abonner à BIXI sur le site https://www.bixi.ca/. D'ailleurs, on veut bichonner les abonnés. Ceux qui paieront l'abonnement mai-novembre de 78 $ ou l'abonnement mensuel de 28$ auront droit à une clé personnelle pour avoir accès plus rapidement aux vélos et à un espace web: leur propre «Mon Espace Bixi».

Selon la Ville, le tarif est très intéressant si on le compare avec ce qu'il en coûte pour d'autres transports, notamment l'autobus-métro (66,25$ par mois). Pour les sportifs qui s'en serviront pour des périodes de moins de 30 minutes, BIXI sera rentable: quand le trajet de la maison au boulot prend moins d'une demi-heure de la station de départ à celle d'arrivée, il n'en coûtera rien... une fois l'abonnement payé.

Par contre, pour les trajets plus longs ou si on conserve le vélo plus longtemps, ce sera plus cher. BIXI n'est pas prévu pour être garé dans le stationnement de votre entreprise. Sinon, ça vous coûtera plus de 100$ par jour! Il faudra donc trouver une station près de votre travail et y rapporter le vélo BIXI. Chaque station BIXI sera dotée de 10 vélos.

«Le fondement même du vélo en libre-service, que ce soit à Paris, Lyon, Toulouse, Aix-en-Provence ou Stockholm, c'est les déplacements de courte durée, de moins de 30 minutes», dit André Lavallée, responsable du Plan de Transport à la Ville.

BIXI pourrait-il être victime de son succès? Y aura-t-il assez de vélos? M. Lavallée dit que la Ville ajustera le tir au besoin après quelques semaines d'utilisation. «À Paris, ils ont connu des problèmes à cause du succès de certaines destinations comme Beaubourg ou le musée d'Orsay, dit-il. On régularisera la situation en fonction du succès des destinations. On s'est donné un système très flexible qui permettra de s'ajuster.»

BIXI a bénéficié des expériences européennes. Sa modernité et ses caractéristiques techniques font l'envie de bien des villes, dont New York qui réfléchit à la possibilité de l'adopter. BIXI a reçu le 1er avril en Californie un Gold Edison Award pour la qualité de l'invention qui combine transmission de données sans fil et utilisation de l'énergie solaire. Il s'est classé parmi les 50 meilleures inventions du Time Magazine l'an dernier.

Comme les petits malins ne manqueront pas de s'arrêter à une station pour laisser le vélo avant les 30 minutes fatidiques et en louer un autre pour une autre période de 30 minutes, BIXI ne risque-t-il pas de nuire aux transports en commun?

«C'est sûr qu'il y aura des pages et des pages de trucs et d'astuces sur les blogues, dans La Presse, etc., pour savoir comment on peut l'utiliser en payant le moins cher possible, dit André Lavallée, mais BIXI s'adresse à une autre clientèle. Pour les quartiers centraux et les déplacements spontanés. Pour les touristes qui veulent visiter la Ville. Il y a de la place pour les deux moyens de transport.»

M. Lavallée dit qu'il y aura une phase 2 afin de doter d'autres arrondissements de stations BIXI. Mais pas cette année. «On va mettre en place la phase 1 et ensuite, on verra. On nous parle du parc Jean-Drapeau, où l'on pourrait mettre un système propre aux deux îles. On a aussi des demandes pour Lachine, LaSalle, le long du fleuve.»

La phase 1 correspond à un budget de 15 millions assumé par Stationnement de Montréal. Rio Tito Alcan a fourni une commandite d'un million. BIXI pourrait rapporter de l'argent à la Ville. «On a travaillé sur l'autofinancement du système, dit M. Lavallée. Mais il y a plusieurs possibilités de développement, dont à New York. La commissaire du transport de New York va venir l'essayer.»

André Lavallée a annoncé, hier, que Montréal aménagera 60 km de nouvelles pistes cyclables cette année, ce qui portera à 160 km l'accroissement du réseau depuis 2006 et à 560 km sa longueur actuelle. L'objectif de M. Lavallée est d'avoir un réseau de 800 km d'ici 2013.

Mais BIXI ne risque-t-il pas d'engorger les pistes du centre-ville? D'autant qu'aux heures de pointe, certaines pistes sont presque aussi fréquentées que l'A10 le vendredi soir pour aller au DIX30...

«La Presse nous rapportait ce matin (hier matin) que la congestion routière représente des pertes économiques de 1,5 milliard, dit-il. On est très loin de ce type de congestion pour les pistes cyclables! Si jamais les chroniqueurs de circulation du matin annoncent un jour qu'il y a des problèmes d'engorgement du réseau cyclable, on agira en conséquence!»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • BIXI: Des vélos conçus au Saguenay

    Ancienne section

    BIXI: Des vélos conçus au Saguenay

    Les 3000 vélos BIXI de la ville de Montréal ont été conçus chez le fabricant chicoutimien Cycles Devinci. »

  • Rima Elkouri | Entre les lignes

    Rima Elkouri

    Entre les lignes

    Les cyclistes montréalais auront bientôt 60 kilomètres de nouvelles voies cyclables à se mettre sous la roue. Voilà ce que la Ville de Montréal nous... »

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer