L'administration Tremblay s'apprête à mettre à l'épreuve son prototype de «bac-sac» pour remplacer le classique bac vert, devenu désuet. Dans les prochaines semaines, 3000 foyers, choisis en collaboration avec les arrondissements intéressés, auront pour mission de soumettre le prototype à toutes les conditions possibles.

Sara Champagne

On veut notamment savoir si le bac-sac peut supporter nos hivers et s'il convient aux citoyens qui vivent dans des appartements perchés au sommet d'un escalier typiquement montréalais, donc en colimaçon. « Comme pour tout nouveau produit, on s'attend à ce qu'il y ait des ajustements à apporter au prototype. On espère ensuite être en mesure d'en commander en grande quantité », a expliqué Alan DeSousa, responsable du développement durable au comité exécutif de la Ville de Montréal.

À la suite d'un concours, l'administration municipale a retenu, l'hiver dernier, un prototype de bac imaginé par le designer Claude Maufette, également à l'origine du tire-bouchon automatique de la compagnie internationale Trudeau. Le bac-sac, qui a la forme d'une poubelle semi-rigide, peut se refermer pour éviter que les matières recyclables ne s'envolent aux quatre vents. Il peut contenir 70 litres.

Selon ce qu'a appris La Presse, les arrondissements du Plateau-Mont-Royal et de Verdun, de même que Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, sont au nombre des secteurs où le bac-sac sera testé durant tout l'hiver.

Dans l'arrondissement de Verdun, où on utilise des sacs pour déposer les matières recyclables, une refonte complète de la collecte de déchets entrera en vigueur à partir du 20 octobre. La collecte des ordures ménagères ne se fera plus qu'une fois par semaine au lieu de deux. On distribuera des conteneurs à roulettes de 360 litres à 3500 foyers, et la plage horaire pour déposer ses déchets sur le trottoir sera réduite à trois ou quatre heures, selon le secteur, afin d'améliorer la propreté.

« La collecte des ordures une fois par semaine, avec un horaire différent selon les secteurs, a permis à notre arrondissement de limiter la hausse du renouvellement des contrats à 12 %, affirme Jacques Reid, chef de division, responsable de la collecte des ordures à Verdun. Ailleurs à Montréal, les contrats ont augmenté de 50 à 60 %. »

Au centre-ville, où, depuis 2007, on distribue gratuitement des sacs transparents à titre d'essai, on a refusé d'essayer le bac-sac. « L'administration n'est pas fermée à l'idée de l'utiliser, mais elle préfère observer sa performance avant de l'adopter », a expliqué le chargé de communication de l'arrondissement de Ville-Marie, Jacques-Alain Lavallée.

La prochaine étape, pour l'administration Tremblay, sera l'instauration de la collecte des matières de compostage. Comme pour nouveau bac, la Ville entend la tester dans certains arrondissements avant de l'offrir à tous les foyers. Entre-temps, la distribution du conteneur à roulettes de 360 litres pour le recyclage s'étend, notamment dans l'arrondissement de Saint-Laurent, où le mode « pêle-mêle » sera permis à partir du printemps prochain.