Philippe Couillard justifie la place de Guy Ouellette dans son équipe de candidats même si celui-ci est visé par une enquête de l'UPAC.

Publié le 9 sept. 2018
Tommy Chouinard LA PRESSE

« Ce que je sais, c'est que M. Ouellette n'est coupable de rien. Je sais également qu'autant ses collègues que la population de son comté lui font confiance », a-t-il affirmé en conférence de presse aux côtés de ses candidats de Laval, dont Guy Ouellette.

Le chef libéral a ajouté qu'« il n'y a aucune accusation qui a été portée » contre le député sortant de Chomedey. « Il n'est même pas sûr qu'il y en aura. Est-ce qu'on va suspendre la vie de quelqu'un pendant des années pour cette raison-là ? », a-t-il lancé.

M. Ouellette a été arrêté l'automne dernier par l'UPAC dans le cadre d'une enquête sur une fuite de documents confidentiels. Il a déposé le 28 juin une requête pour faire casser les mandats de perquisition. Il veut récupérer les biens qui ont été saisis par la police, par exemple son téléphone et son ordinateur.

Le dossier reviendra en cour le 3 octobre, après les élections.

« Je pense que j'ai beaucoup de support de la population du Québec », a commenté M. Ouellette, niant que cette affaire nuise à sa campagne.