Les proches de Luka Rocco Magnotta qui pourraient être appelés à témoigner à son procès pour meurtre seront identifiés par leur nom.

Christiane Desjardins LA PRESSE

Le juge Guy Cournoyer a refusé, mercredi, d'imposer à ce moment-ci une ordonnance de non-publication sur l'identité des membres de la famille de M. Magnotta qui pourraient venir témoigner, comme le demandait l'avocat de l'accusé, Me Luc Leclair.  

Le juge Cournoyer a rendu d'autres décisions en vue du procès, qui doit commencer le 8 septembre, avec le choix du jury. Il a notamment accepté que des questions soient posées aux candidats jurés pour vérifier leur impartialité. Il a également rendu une décision à l'égard de la preuve recueillie par la commission rogatoire qui s'est rendue cet été en France et en Allemagne.

Rappelons que Luka Rocco Magnotta doit être jugé sous les accusations suivantes : le meurtre prémédité de l'étudiant Jun Lin, survenu le 25 mai 2012 à Montréal, outrage à son cadavre, publication et distribution de matériel obscène, utilisation de la poste pour transmettre du matériel obscène, et harcèlement à l'endroit de Stephen Harper et des membres du Parlement. 

C'est le procureur de la Couronne Louis Bouthillier qui agit pour le ministère public dans cette affaire. Une ordonnance de non-publication interdit de dévoiler la preuve avant le procès.