(Montréal) Des précipitations de pluie sont prévues dans plusieurs régions du Québec ce week-end et une dizaine de plans d’eau font l’objet d’une surveillance continue par la Sécurité publique en raison de risques d’inondation.

Mis à jour le 27 mai
Stéphane Blais La Presse Canadienne

En Outaouais, la pluie persistante des derniers jours entraîne des inondations mineures, vendredi, dans la rivière Gatineau, au niveau du pont de la route 366, mais en conférence de presse en milieu d’après-midi, la mairesse France Bélisle a tenu à rassurer les citoyens en indiquant « qu’on n’est plus en mode urgence, mais surveillance », tout en spécifiant que les citoyens ne devaient pas baisser la garde.

Denis Doucet, directeur du Service de sécurité incendie de Gatineau, a mentionné que le centre de coordination des mesures d’urgence demeure mobilisé « plusieurs fois par jour ».

Il a ajouté que « les niveaux d’eau continuent d’être mesurés » et que si les équipes d’urgence « ont le moindre doute » concernant des inondations majeures, l’information sera rapidement communiquée aux citoyens.

Grâce aux différentes modélisations des équipes d’urgence, les autorités ont « plusieurs heures d’avance pour pouvoir communiquer à la population et se remettre en mode “urgence” », a affirmé Bernard Doucet.

L’administration municipale a demandé aux riverains de récupérer des sacs de sable, d’ériger des digues et de préparer une trousse d’urgence de 72 h tout en s’informant sur le site web de la Ville.

Précipitations importantes en Haute-Mauricie et au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Les précipitations devraient être particulièrement importantes en Haute-Mauricie et dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, selon André Monette, chef du service météorologique chez Météomedia.

« C’est là qu’on prévoit quand même beaucoup de précipitations et il y en a déjà eu beaucoup alors comme il y a des rivières dont le niveau est assez haut, ça va être à surveiller », a indiqué André Monette à La Presse Canadienne.

Le météorologue a souligné vendredi matin qu’il faudra être aux aguets dans « les 24 prochaines heures », mais que le niveau des rivières devrait diminuer après le week-end.

Le ministère de la Sécurité publique demande également aux citoyens de certaines régions de rester aux aguets.

Camille Simard, relationniste pour le ministère, a indiqué que les régions qui sont particulièrement surveillées sont « l’Outaouais jusqu’en Haute-Mauricie, la réserve faunique des Laurentides, le Saguenay et pour la Gaspésie et Sept-Îles, on attend entre 50 à 70 millimètres de pluie jusqu’à samedi après-midi, donc évidemment ça pourrait avoir un impact sur les cours d’eau ».

Camille Simard a précisé, vendredi après-midi, « qu’il n’y a aucun impact majeur qui est anticipé pour le moment et qu’il n’y a pas de résidences qui sont touchées ni de citoyens pour l’instant ».

Les cours d’eau surveillés par la Sécurité publique

Les cours d’eau surveillés par la Sécurité publique

  • Outaouais : rivière Gatineau, des inondations mineures ont été rapportées
  • Bas-Saint-Laurent : la rivière Cascapédia, des inondations mineures ont été rapportées
  • Côte-Nord : la rivière du Petit Mécatina en amont de la Nétagaminou
  • Estrie : le lac Memphrémagog à Magog
  • Laurentides : la rivière du Lièvre à Lac-Saint-Paul
  • Montérégie : le lac Saint-Louis à Sainte-Anne-de-Bellevue
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean : le Lac-Saint-Jean à Roberval
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean : la rivière aux Sables en amont du pont suspendu du complexe Cepal
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean : la rivière Ouiatchouan en aval du barrage des Commissaires
  • Saguenay–Lac-Saint-Jean : la rivière Shipshaw