(Ottawa) Après une importante saisie d’armes à feu dans des semi-remorques bloquant le poste frontalier de Coutts, en Alberta, des protestataires ont commencé à évacuer les lieux lundi soir.

Mis à jour le 14 février
Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse
Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

« Les gens [qui bloquent le poste frontalier] ont commencé à partir », a confirmé en fin de soirée lundi Patrick Lambert, responsable des médias pour la GRC de l’Alberta.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé lundi avoir confisqué 13 armes d’épaule, des armes de poing, plusieurs ensembles de gilets pare-balles, une machette, une grande quantité de munitions ainsi que des chargeurs de grande capacité. Il s’agit d’une illustration « de l’état d’esprit militant d’une petite partie de la manifestation », a indiqué la police fédérale.

Deux autres arrestations ont eu lieu par la suite. D’abord, celle d’un homme qui retournait vers la manifestation en transportant deux armes à feu, qui ont aussi été saisies. Puis, un camion semi-remorque a foncé sur le poste de contrôle de la GRC à Milk River, quelque 25 kilomètres au nord de Coutts. Il a fait une embardée à la dernière minute s’est retrouvé au bord du chemin. Le conducteur a été arrêté.

Importante saisie d’armes

Le coup de filet de la police fédérale est survenu « aux premières heures », lundi, dans trois remorques qui faisaient partie du convoi, après avoir appris « l’existence d’un petit groupe organisé au sein de la grande manifestation de Coutts ».

« Des informations ont été reçues selon lesquelles ce groupe avait accès à une cache d’armes à feu avec une grande quantité de munitions. On a dit que le groupe était prêt à utiliser la force contre la police si l’on tentait de perturber le blocus », a indiqué la GRC par voie de communiqué.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé lundi avoir confisqué 13 armes d’épaule, des armes de poing, plusieurs ensembles de gilets pare-balles, une machette, une grande quantité de munitions ainsi que des chargeurs de grande capacité.

Au total, treize personnes ont été arrêtées et sont en détention.

La veille, vers 20 h, un gros tracteur agricole et un semi-remorque, qui étaient tous deux impliqués dans le blocus, avaient tenté de percuter un véhicule de police, mais le policier « a pu se repositionner et éviter la collision », a déclaré la police fédérale.

La GRC de l’Alberta « reprendra ses efforts pour mettre fin au blocus illégal », a-t-elle conclu.