(Ottawa) Les parlementaires ont réclamé, unanimement, le respect de l’échéancier promis à Lac-Mégantic pour la construction d’une voie de contournement.

Publié le 25 mai 2021
Lina Dib La Presse Canadienne

La semaine dernière, le gouvernement fédéral a maintenu que son objectif est encore de livrer cette promesse attendue depuis presque huit ans. Mais la société ferroviaire CP soulignait qu’il n’est pas réaliste d’imaginer la fin de la construction en 2023 si celle-ci ne débute qu’au printemps 2022.

Transports Canada doit encore finaliser les ententes avec des propriétaires de terrains avant d’entreprendre le chantier de construction.

L’annonce d’un nouveau délai probable a été mal reçue dans la petite communauté éprouvée en juillet 2013, alors que 47 des siens trouvaient la mort dans cet accident ferroviaire.

Le député conservateur de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold, a proposé une motion aux députés, mardi après-midi, soulignant qu’en mai 2018, les premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard ont annoncé la construction de la voie de contournement et son achèvement en 2023.

La motion cite le PDG de CP qui estime ce calendrier « irréaliste », à moins de changements législatifs. Elle enjoint donc le gouvernement à apporter les changements nécessaires.

Le député Berthold veut ainsi que tout soit mis en place pour respecter l’échéancier annoncé en 2018.

La motion exige du gouvernement « qu’il fournisse à la Chambre un plan détaillé des phases de construction de la voie de contournement de Lac-Mégantic, d’ici le 28 mai 2021 ».