(Montréal) Heureux dénouement dans l’aventure de Bernard et Diane Ménard, le couple de Gatineau qui était en quarantaine au Japon en raison du COVID-19: après des semaines d’incertitude, ceux-ci pourront enfin rentrer au Canada, a déclaré leur fille Chantal Ménard.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

« Ma mère nous a dit la nuit dernière, vers 4 h, qu’elle avait reçu un premier résultat négatif, mais elle nous a confirmé le résultat du deuxième test vers 6 h », a expliqué Chantal Ménard, soulagée après trois semaines de travail acharné auprès des services consulaires et de multiples sorties dans les médias.

« On criait toutes au téléphone ! a-t-elle ajouté en expliquant que la famille au complet a accueilli la nouvelle avec jubilation. À un moment donné on a vraiment eu peur parce que ma mère se laissait aller. »

« Vers 19 h, ils vont quitter l’hôpital et être reconduits vers un hôtel. Ils vont passer une ou deux journées à l’hôtel, et de là, Princess Cruises [le croisiériste] va organiser un vol pour les ramener au Canada », a-t-elle précisé.

Bernard et Diane Ménard ont mis pied sur le Diamond Princess le 4 janvier pour une croisière qui ne devait durer qu’un mois. Le 4 février, ceux-ci s’apprêtaient à quitter le bateau lorsque la quarantaine a été annoncée. Le couple de septuagénaires est resté deux semaines en confinement à bord du navire, puis a été transféré dans un hôpital militaire lorsque Bernard Ménard a été déclaré positif au coronavirus. Diane Ménard a aussi contracté le coronavirus par la suite. Puis, après un mois d’enfer, on leur annonce qu’ils peuvent revenir, car les deux sont guéris du COVID-19.

Pour l’instant, Chantal Ménard ne sait pas comment se déroulera la logistique du retour de ses parents. Elle ne sait pas s'ils devront se soumettre une fois de plus à une quarantaine de deux semaines.

« Moi et ma sœur, on va leur faire une bonne épicerie. On a l’intention de ne pas trop les voir les premiers jours. On veut les laisser dans leur bulle, décompresser un peu de tout ça. Ils sont très faibles. »

Plus de 700 passagers voyageant sur le Diamond Princess ont été infectés par le virus. L’Australie a recensé son premier mort du coronavirus dimanche, un ancien passager du paquebot.